Le passé au présent...

18 juin 2014

L'abbé Lemire et les jardins ouvriers

L’abbé Lemire,  

un homme politique d’avant-garde  

Lemire%201

  
                                                                                      Abbé Lemire 1853-1928  
   
De l’abbé Lemire, on retient généralement le rôle qu’il a joué dans la création et dans le développement des jardins ouvriers    en France. Mais sait-on que ce prêtre de Flandre française a également été député de 1893 jusqu’à sa mort survenue en 1928 ? Tout au long de ces trente-cinq années, il s’est attaché à faire    passer des valeurs de solidarité, de tolérance et de démocratie. Son action en faveur de l’amélioration concrète du sort de tous les hommes, en particulier des ouvriers, lui a valu d’incessantes    critiques dans les milieux bien pensants et dans l’autorité ecclésiastique qui a désavoué à plusieurs reprises ses idées de justice sociale en avance sur son époque.  
 L’abbé Lemire s’est battu pour que les    femmes venant d’accoucher bénéficient d’une période de repos avant de reprendre le travail ; pour qu’un ministère du Travail soit créé ; pour que la durée du travail hebdomadaire soit    réduite ; pour que la journée de repos hebdomadaire se généralise ; pour que l’on interdise le travail de nuit des enfants ; pour que l’ouvrier bénéficie d’un logement décent et    d’un coin de terre ; pour que la peine de mort soit abolie…  
sources : association pour la mémoire de l'abbé Lemire  
A Tourcoing, une rue qui porte son nom, dans le quartier des Francs, est aussi le berceau d'une de ses    victoires, celle de donner a chaque ouvrier, outre un logement décent, mais aussi un "coin de terre" a cultiver.  
 Mon grand-père paternel, avait donc, comme certains de ses voisins qui travaillaient comme lui chez P.J.T*, un "jardin    ouvrier", il y cultivait toutes sortes de légumes, des tomates que ma grand-mère en fin de saison mettait a murir sur le bord en pierre noire de la fenêtre de sa "pièce de devant", j'ai encore le goût de ces beaux fruits rouges que je croquais en    catimini.  

INRA-TomatesMontfavet-BEGUEY-Alain-_131575_79

  
  
Les haricots grimpants faisaient comme des tentes d'indiens et nous protégaient du soleil l'été quand le dimanche nous    l'accompagnions au "jardin". Il y avait planté des glaieuls, car ma grand mère aimait ces belles fleurs multicolores a la folie.  
  
Que de souvenirs dans ce jardin de ville, petit lopin de terre où tout le monde se connaissait, un peu comme les"cabanons"    marseillais.  
Mon grand-père est mort au printemps 1959, il n'aura pas vu le labourage de ces beaux jardins cultivés avec amour, et de la    quasi totalité du parc attenant. Ils laissèrent place a un ensemble de bâtiments baptisé pompeusement "Parc des Francs".  
  
On y gagnait des logements, certes, mais en perdant son parc et ses jardins ouvriers, le lieu avait perdu définitivement son    âme.  
Ainsi va la vie !  
selma cayol

Posté par selma cayol à 18:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


11 mars 2014

Patricia...

Nous avons quasiment grandi ensemble, on se connaissait depuis "toujours", tu a épousé notre frère, et de voisine et amie tu es devenue notre soeur, notre belle-soeur. Hier tu nous a quitté, nous te t'oublierons jamais.

 

 

1890980_10202682968267459_1719886226_n(1)

Posté par selma cayol à 12:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

24 février 2014

Vidéo du concours Mimi championne de Twirling Bâton 2014.

En espérant que je l'ai bien mise sur le blog.

 

http://youtu.be/IDiGERWBKyY

 

 

Posté par selma cayol à 11:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 février 2014

Notre Mimi bientôt aux JO...

Notre Mimi, 1ere aux championnat départemental de Twirling Bâton, dans sa catégorie. Grande fierté !

 

1614093_10202549090201261_197447677_o

Posté par selma cayol à 23:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 février 2014

1917, l'hopital de Tourcoing fait office d'hopital de campagne.

hopital tg 1917

 

 

Qui reconnait qui ?

Posté par selma cayol à 18:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]



01 janvier 2014

Bonne année, bonne santé....

On allait chez "pépé et mémé" souhaiter la "bonne année", puis avec mémé l'après midi ou le dimanche suivant on allait chez les " Mon'oncles et Ma'tantes " de Roubaix, faire la bise ....on faisait la tournée avec mémé et marraine !

Mémé en profitait pour acheter son "pain gris" aux raisins dans une boulangerie de Roubaix dont je ne me souviens plus du nom de la rue.

Ah la la... on aimait pas trop ça, mais en y reflechissant bien, je trouve maintenant que c'était quand même amusant !

 

Bon allez, Bonne année a tous et tout ce qui va avec...

 

72685007

 

A bientôt !

Posté par selma cayol à 14:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 décembre 2013

Ici Lorik, sur radio "père Noël" qui vous parle...

1530456_10202188026774901_23319959_n

Posté par selma cayol à 00:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 décembre 2013

Minuit Chrétiens...

Vous souvenez vous de vos Noëls d'enfance ?

Comme nous allions à la chorale paroissiale, ceci se passait au début des années 60 ! nous répétions les chants pour la messe de minuit et la grand 'messe du jour de Noël pendant des mois, c'était souvent difficile, car on chantait encore en latin ces années là ! On y apprenait une messe entière de Mozart ou de Bach ...ouh la la que de soirées uniquement réservées a cela .

Jeanne dArc 01962

 

la chorale de l'église "sainte Jehanne d'Arc" en 1962.

Notre grand mère paternelle, faisait une crèche, les santons n'étaient pas tous de la même grandeur, mais rien ne manquait, même pas le beau dromadaire dont elle prenait un soin particulier, dans le petit sapin on y accrochait sans conscience du danger des bougies multicolores ! Elle mettait des guirlandes partout, ça brillait !!!

Le grand soir, nous devions attendre sagement l'heure de se rendre a l'église où il régnait bien souvent un froid polaire, mais bon, il y avait du monde ... donc de la chaleur humaine, il y en avait encore en ce temps là !

La messe pouvait commencer, le chef de chorale, grand baryton devant l'éternel ( il chantait dans le fameux groupe des "cricks sicks") entonnait le "Minuit chrétien"... puis suivait toute la messe en latin s'il vous plaît, les chants d'enfants, le petit jésus était enfin né !

En rentrant on buvait du chocolat chaud, on y était quasi obligé par notre grand mère - c'est peut-etre pour cela que je ne tolère plus le chocolat liquide - et puis au lit.

Le lendemain on retournait à l'église... on chantait encore mais une messe joyeuse !!

Ouf, c'était fini jusqu'à l'an prochain !

Mais en sortant on allait a la boulangerie près de l'église chez Vanckersbilck...on y achetait des "coquilles" , elles avaient disait-on la forme du petit jésus !!! je ne sais pas , mais c'était drôlement bon, sucré, moelleux, avec plein de raisins, on tartinait de beurre ou de confiture...un régal.

33901653

 

 Petit souvenir gourmand ...

Joyeux Noël !

 

Posté par selma cayol à 00:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 novembre 2013

MJC de la Malcense et "Michel fait son cinéma"...

Photo tirée du journal Nord-Eclair, début des années 60...

Qui se reconnait ?

 

881992_4924693693732_1138388102_o

 

 

Nous avions tourné un mini-film devant la MJC " le banc" Michel y jouait un clochard...

 

sur le banc film mjc malcense

 

et voilà !

Posté par selma cayol à 02:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 novembre 2013

Le petit musée perso de Thierry...

Photos pas terribles, car prises avec mon téléphone !

IMG00148
IMG00149

 

souvenirs, souvenirs !!

 

selma

Posté par selma cayol à 15:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]



Fin »