Il y a longtemps, lorsque ma mère était encore de ce monde, elle nous avait raconté un fait bizarre survenu dans son village alors qu’elle était encore enfant, donc dans les années 20.

 Quelques hommes du village, réputés ivrognes anticléricaux, se mirent en tête d’aller « faire leurs Pâques » comme on disait alors, mais l’alcool obscurcissant l’esprit , leur bon sens fut remplacé par la bêtise.

Sacrilège... dans Tiens, ça me rappelle... falat_julian_popielec-300x208

 Au banc de communion, le curé d’abord surpris, leur donna l’hostie consacrée. Une fois sortis de l’Eglise, crachant les hosties, ils les transperçèrent d’une aiguille en riant et proférant des injures.

 L’un d’eux, dégrisé se rendit compte de son acte, et ne l’oublia jamais.

 Ma mère dit que sur son lit de mort, il fut pris d’un sentiment d’horreur, son agonie fut longue, il pensait voir le « diable » venir le chercher et, gesticulant demandait a sa femme de le chasser de devant son lit.

 

Je ne suis pas « religieuse » mais cette histoire m’a toujours fait frissonner.

 

L’alcool et la religion est vraiment un cocktail détonnant !

 

 

selma cayol